La méditation : une pratique millénaire pour se reconnecter à soi

Qu’est-ce que la méditation ?

Une pratique millénaire

La méditation est une pratique millénaire qui consiste à concentrer son attention sur un seul objet spécifique, comme sa respiration, ses pensées, une image mentale, une émotion, un son, etc. Il s’agit d’un entraînement de l’esprit qui permet de cesser de s’accrocher aux pensées qui nous nuisent.  

Cette pratique est utilisée depuis des siècles dans différentes traditions religieuses notamment en Orient. Cependant, elle est aujourd’hui de plus en plus pratiquée de manière laïque y compris en Occident, car elle peut offrir des bienfaits concrets sur la santé mentale et physique. 

Différents types de méditation, un principe commun

La méditation de pleine conscience consiste à se concentrer sur l’instant présent, sans jugement ni analyse. Elle a été popularisée par le moine bouddhiste vietnamien Thich Nhat Hanh, qui a adapté les enseignements du zen à la culture occidentale, et par Jon Kabat-Zinn, qui a développé des ateliers de réduction du stress. Il existe bien d’autres types de méditation. Parmi les plus connues, citons le Zazen, qui consiste à s’asseoir dans une posture spécifique et à observer ce qui se passe en nous, la méditation Vipassana, qui consiste à se concentrer sur sa respiration, ou encore la répétition de mantras.

Quel que soit l’objet choisi, le principe est le même : en assignant une tâche à notre esprit, on est en capacité d’observer nos pensées sans s’y attacher. Lorsque l’on prend conscience que l’on s’est laissé emporter par notre vagabondage mental, nous revenons à notre point d’ancrage. 

Ainsi, nous apprenons progressivement à prendre de la distance vis-à-vis des pensées qui causent notre stress, notre inquiétude et notre souffrance, et nous améliorons notre bien-être.

Les bienfaits de la méditation

Observation, détachement et bonheur

Dès les premières séances, on commence à ressentir un mieux-être. En effet, la méditation nous apprend à observer nos pensées et à prendre de la distance par rapport aux histoires que l’on se raconte, à notre vagabondage mental, qui est à l’origine de notre souffrance. Nous cessons de ressasser le passé et de générer de la tristesse, de la culpabilité, des regrets, ou d’imaginer des scénarii hypothétiques dans le futur qui créent pour nous de l’inquiétude, de l’anxiété et de l’angoisse. Nous vivons de moins en moins dans le film que l’on projette dans notre esprit, et de plus en plus dans l’instant présent, dans la réalité.

Au fil du temps, il devient de plus en plus facile d’observer nos pensées avec détachement, y compris en dehors de temps de pratique. Nos réactions se font moins vives et notre paysage émotionnel devient plus agréable. Les émotions douloureuses s’amenuisent et laissent davantage de place à la joie, la sérénité, l’amour.  Notre niveau global de bonheur augmente.

Reconnexion à soi

En pratiquant la méditation, nous prenons conscience de croyances et de nos mécanismes répétitifs. En discernant ce qui fait partie de notre conditionnement et ce qui n’en fait pas partie, nous accédons à cette part de nous qui est toujours calme, sereine, joyeuse, indépendamment des circonstances de notre vie : notre sage intérieur, notre essence, notre Être, notre vraie nature, notre lumière.

Intuition et créativité

Par ailleurs, plus nous pratiquons, plus notre esprit se calme et plus notre intuition s’aiguise. Notre créativité au quotidien est décuplée.

Des effets thérapeutiques

La méditation offre des bienfaits sur la santé mentale et physique. En voici quelques exemples :

  • Réduction du stress et de l’anxiété (réduction des ruminations, diminution des niveaux de cortisol)
  • Amélioration de la concentration et des performances attentionnelles
  • Réduction de la douleur (activation des régions du cerveau qui régulent la perception de la douleur)
  • Amélioration de la qualité du sommeil (davantage de sommeil profond)

Bien-sûr, comme pour beaucoup de choses, il est essentiel que la pratique soit régulière pour obtenir des résultats. Un temps de pratique minimum de 10 minutes par jour est recommandé.

Méditer pour guérir, méditer pour se transformer, méditer sans but

La méditation et l’accompagnement

Au début d’une consultation, la méditation vous permet de vous déposer, de vous calmer, et de vous connecter à la part de vous la plus à même de s’investir dans l’accompagnement afin de faciliter le travail intérieur.

Tout au long de l’accompagnement, la méditation est un outil pertinent pour vous apprendre à vous recentrer, à prendre conscience de vos schémas mentaux, à réguler vos émotions, à vous ancrer dans votre corps et à vous reconnecter à vos aspirations profondes. 

En thérapie énergétique, elle joue un rôle crucial dans le soin en permettant à l’énergie universelle de faire son œuvre.

La méditation et la spiritualité

La méditation est une pratique qui a toute sa place dans un cheminement spirituel. 

En nous aidant à désactiver notre mode par défaut (le bavardage mental automatique) pour laisser émerger ce qui transcende notre conditionnement, elle nous aide à aller au-delà de l’illusion de l’identification au « petit moi » et à prendre conscience de l’interconnexion et de l’unité de tout ce qui est.

Elle nous apprend à nous connecter de plus en plus facilement à notre essence, à la Conscience universelle, à notre vraie nature, et à développer l’amour inconditionnel, la paix intérieure et la joie sans objet

C’est pourquoi elle est au cœur des traditions spirituelles qui cherchent à favoriser l’éveil de la conscience.

L’art de la méditation

Enfin, la méditation est un art que l’on peut pratiquer sans but et apprécier simplement pour l’expérience elle-même, en étant simplement présent à ce qui est, dans l’instant.

Comment commencer la méditation ?

De bonnes conditions pour débuter

Pour commencer la méditation, il est nécessaire de s’affranchir de la croyance bien répandue selon laquelle méditer signifie arrêter de penser. Détendez-vous : il n’y a pas d’échec en méditation. A partir du moment où vous avez décidé de méditer et où vous prenez un temps pour cela, vous méditez.

La méditation peut être pratiquée n’importe où, à tout moment de la journée. Il suffit de trouver un endroit où vous asseoir confortablement, si possible au calme (surtout au début). Prenez une position que vous pourrez conserver sans effort et sans douleur. Si possible, ayez le dos droit, mais pas raide, et les pieds posés à plat sur le sol, sauf si vous êtes en tailleur. Evitez la position allongée, surtout au début, car vous risqueriez de vous endormir.

La pratique est simple

Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration (c’est le point d’ancrage le plus simple pour débuter). Si des pensées, des émotions, des sensations se présentent à votre conscience, observez-les sans les juger et revenez à votre respiration. C’est tout ! 

Les pensées prennent généralement la forme de la « petite voix » dans votre tête qui commente, analyse ou juge. Elles peuvent aussi prendre la forme d’images mentales (statiques ou mouvantes, en noir et blanc ou en couleurs). Les émotions s’expriment dans le corps sous forme de sensations physiques : ressentis corporels tels que des tensions, de la lourdeur, de la chaleur, des picotements etc. Des sensations peuvent aussi apparaître en l’absence d’émotions : battements cardiaques, crampes, sensations liées la digestion, à la température extérieure, points de contact du corps avec le siège, bruits extérieurs etc.

Si vous réalisez que vous vous êtes perdu∙e dans vos pensées, ne vous jugez pas, c’est totalement normal. Revenez simplement à votre respiration, encore et encore. A chaque fois que vous faites ce mouvement de retour vers l’objet choisi, vous musclez votre esprit.

Au début, il peut être plus facile d’utiliser un audio pour vous guider. Vous pouvez utiliser une application comme Calm (disponible sur Apple), Mind (disponible sur Apple et Android) ou Petit bambou (disponible sur Apple et Android).

Si vous souhaitez bénéficiez d’un accompagnement pour intégrer la méditation dans votre vie et en obtenir tous les bénéfices, c’est par ici

Avec Amour,

Sam

Retour en haut