Se libĂ©rer de l’autosabotage (2) : le personnage de l’anxieux 😹

pieds sur une branche peur

Poursuivons notre sĂ©rie sur l’autosabotage avec un premier personnage intĂ©rieur, celui de l’anxieux ! Nous explorerons ses comportements et motivations, puis nous dĂ©couvrirons les perspectives d’Ă©volution et enfin les conseils pour s’aider soi-mĂȘme et aider ses proches lorsqu’iels sont sous l’emprise de ce personnage. Bonne Ă©coute/lecture ! 😊

A quels comportements nous conduit le personnage de l’anxieux ?

Lorsqu’on est sous l’emprise du personnage de l’anxieux, certains comportements d’auto-sabotage tendent Ă  se manifester :

  • On devient extrĂȘmement prudent, voire trop prudent, en surĂ©valuant les dangers et en Ă©tant constamment sur ses gardes : c’est l’hypervigilance.
  • On peut devenir soupçonneux.se envers les autres, voire les tester pour se rassurer.
  • Le personnage de l’anxieux nous pousse Ă©galement Ă  douter de nous-mĂȘmes, Ă  avoir besoin d’aide extĂ©rieure pour valider nos dĂ©cisions et Ă  chercher la sĂ©curitĂ© sans prendre de recul dans des systĂšmes de croyances, Ă  nous trouver des mentors que l’on suivra aveuglĂ©ment, Ă  considĂ©rer que l’autre sait mieux que nous ce qui est bon pour nous …
  • Notre rapport Ă  l’autoritĂ© devient ambivalent, cherchant Ă  s’y conformer pour se protĂ©ger mais se retournant violemment contre elle au moindre doute.
  • On peut Ă©galement devenir agressif.ve pour se protĂ©ger, blĂąmer les autres, ĂȘtre rigide en Ă©vitant de transgresser les rĂšgles, mĂȘme si elles nous semblent profondĂ©ment injustes.
  • Enfin, on peut osciller entre mutisme et discours anxieux incontrĂŽlable.

Quels sont les impacts de ce personnage sur nos vies ?

Les comportements de l’anxieux gĂ©nĂšrent une anxiĂ©tĂ© constante, souvent diffuse, c’est-Ă -dire qu’elle n’a pas d’objet prĂ©cis comme cela est souvent le cas pour les peurs. Cette anxiĂ©tĂ© entrave notre capacitĂ© Ă  rĂ©flĂ©chir clairement et nous Ă©puise, ainsi que notre entourage.

Le personnage de l’anxieux peut nous conduire Ă  une paralysie, Ă  une incapacitĂ© Ă  prendre des dĂ©cisions ou Ă  nous mettre en action, ou au contraire Ă  une tĂ©mĂ©ritĂ© impulsive qui nous pousse Ă  nous jeter dans l’action sans rĂ©flĂ©chir pour fuir la peur que l’on ressent trop fortement.

Il affecte notre crĂ©dibilitĂ©, car Ă  force d’exagĂ©rer les risques – de « crier au loup », nous perdons la confiance des autres.

Comment se crĂ©e le personnage de l’anxieux et comment est-il nourri ?

Le personnage de l’anxieux naĂźt gĂ©nĂ©ralement en rĂ©ponse Ă  une blessure ou un traumatisme qui engendre une insĂ©curitĂ©. Cela peut ĂȘtre par exemple liĂ© Ă  une figure d’autoritĂ© Ă©crasante ou instable durant notre enfance, qui nous conduit Ă  un besoin de sĂ©curitĂ© et de protection.

La croyance fondamentale de ce personnage, c’est est que le monde est dangereux, instable et menaçant, et qu’il faut se protĂ©ger et trouver du soutien. DĂšs lors, ce personnage nous oriente vers des comportements qui semblent nous prĂ©server du danger. Toutes les croyances sur l’instabilitĂ© du monde et la nĂ©cessitĂ© d’Ă©viter le moindre risque fonctionnent comme des prophĂ©ties auto-rĂ©alisatrices qui se renforcent de plus en plus et donnent du poids au personnage.

Lorsque le personnage de l’anxieux se sent attaquĂ©, nous pouvons avoir tendance Ă  nous justifier en en affirmant que le danger est rĂ©el et personne d’autre que nous ne s’en soucie, ce qui renforce Ă©galement le personnage.

Évolution possible

Les personnage a aussi des forces cachĂ©es que l’on peut lui emprunter lorsque l’on prend davantage de recul. On peut citer par exemple la loyautĂ©, le sens du collectif, la persĂ©vĂ©rance ou des capacitĂ©s d’organisation.

Lorsque les blessures Ă  l’origine du personnage sont guĂ©ries, la peur laisse place Ă  la confiance et au courage, les dĂ©cisions sont prises facilement et l’agitation mentale se transforme en Ă©nergie calme. En bref, nous retrouvons notre essence.

Que faire pour diminuer l’emprise du personnage ?

Pour se libĂ©rer de l’emprise du personnage de l’anxieux, il est essentiel de prendre conscience de sa prĂ©sence et des impacts qu’il a sur notre vie, mais aussi de son rĂŽle initialement protecteur pour lequel nous pouvons le remercier, mĂȘme s’il ne nous est plus utile.

Mettre en lumiĂšre les mensonges de ce personnage, notamment celui selon lequel la sĂ©curitĂ© se trouve Ă  l’extĂ©rieur de nous et celui selon lequel l’hypervigilance nous protĂšge rĂ©ellement, est Ă©galement crucial.

Ce qui va nous permettre de lui faire perdre son emprise sur nous, c’est bien Ă©videmment de dĂ©velopper notre sentiment de sĂ©curitĂ© intĂ©rieure : pour cela, nous pouvons par exemple :

  • apprendre Ă  faire confiance Ă  notre intuition,
  • pratiquer des actes de foi dĂ©libĂ©rĂ©s,
  • communiquer avec lui comme on parlerait Ă  un enfant pour le rassurer.

Si ces conseils ne suffisent pas et/ou si nous en ressentons l’envie, faire appel Ă  un.e thĂ©rapeute (par exemple : moi😍) pour nous aider Ă  effectuer ce processus de libĂ©ration peut ĂȘtre d’un grand secours.

Conseils pour l’entourage

Pour aider un proche sous l’emprise du personnage de l’anxieux, la premiĂšre chose Ă  faire est de vĂ©rifier en premier lieu que nous ne sommes pas nous aussi sous l’emprise d’un personnage. Si nous constatons que c’est le cas, il est primordial de nous recentrer avant de vouloir aider l’autre. Cette simple prĂ©caution contribue Ă  dĂ©samorcer le personnage chez l’autre.

Une fois cette précaution prise, nous pouvons aider notre proche de différentes marniÚres, par exemple :

  • par des paroles rassurantes,
  • en l’aidant Ă  prendre conscience de ce qui va bien
  • et/ou en l’aidant Ă  revenir Ă  l’instant prĂ©sent.

En amont, nous pouvons profiter d’un temps calme pour instaurer un dialogue avec notre proche et l’interroger sur ses besoins pour pouvoir l’aider au mieux.

Enfin, nous pouvons aider notre proche en étant digne de confiance, en faisant preuve de loyauté et en honorant nos engagements.

Prenez soin de vous et de vos proches !

Avec Amour ❀

Sam

Retour en haut